LUO Ling’ai 罗灵爱 Scientifique

LUO Ling’ai 罗灵爱 <span>Scientifique </span>

J’étais sous le charme de la beauté de Paris, et cela est devenu l’une de mes motivations pour venir en France.

LUO Ling’ai 罗灵爱 Scientifique

est professeur à l’Université de Nantes. Elle est aussi Responsable du programme de développement énergétique et innovant. Ses recherches sont basées sur, entre autres, la thermodynamique des systèmes thermiques, des systèmes de réfrigération et de climatisation solaire. Elle a pris la nationalité française.

Portrait

1 Quel est votre premier souvenir de la France ? Pittoresque
2 Une chose qu’il faut faire en France Visiter de petites villes françaises
3 Si vous deviez conseiller une ville à visiter absolument ce serait… Strasbourg
4 Quel est l’endroit que vous ne connaissez pas encore mais que vous voudriez découvrir ? Les massifs montagneux
5 Quel est le plus beau monument de France ? L’Opéra de Paris
6 Quelle chose vous manque le plus quand vous êtes en France ? Les nouilles chinoises de la province du Shanxi en Chine
7 Quel est le plat qui vous a le plus marqué en France ? La cervelle de cochon…
8 La boisson que vous préférez en France ? L’eau
9 Pour vous, la plus grande différence entre les Chinois et les Français est… En Chine, la morale veut qu’on travaille plus et qu’on parle moins.
10 Et la plus grande affinité entre les Chinois et les Français est… La gastronomie
11 Ce qui vous a étonné le plus en France ? J’ai acheté la version française de “Les Trois Royaumes” et “Au bord de l’eau”
12 Un préjugé écarté après votre passage en France Il n’y a pas que Paris en France…
13 Le symbole de la France est… La valeur de la République
14 Si un mot devait définir la France ce serait… L’environnement géographique avantageux

Interview

En 1991, vous aviez déjà démarré votre carrière professionnelle, pourtant, vous êtes partie pour la France. Pour quelles raisons avez-vous pris une telle décision ? Etiez-vous déjà attirée par ce pays avant de venir ?
Au cours d’une soirée qui faisait se rencontrer la jeunesse franco-chinoise à Pékin, un jeune français m’a offert un ensemble de cartes postales de Paris. J’étais sous le charme de la beauté de Paris, et cela est devenu l’une de mes motivations pour venir en France.

Vous avez pris en charge plusieurs projets franco-chinois de coopération entre des laboratoires, par exemple LIA-LES (Sino-French laboratory for sustainable energy). Quels sont les objectifs de cette coopération bilatérale et quels sont les résultats attendus ?
L’objectif est de favoriser la communication scientifique, de promouvoir les échanges culturels et de renforcer l’amitié franco-chinoise. Le projet de LIA-LES que j’anime, et son prédécesseur « Laboratoire Optimisation de la Conception et Ingénierie de l’Environnement », ils ont organisé 14 conférences annuelles et ont formé ensemble plus de 20 doctorants. Près d’une centaine de publications sont parues dans des revues scientifiques internationales de haut niveau. Le projet offre une véritable plateforme pour favoriser le développement des énergies renouvelables dans nos deux pays.

Comment des scientifiques ayant des cultures très différentes peuvent travailler ensemble ? Avez vous déjà rencontré des difficultés en les coordonnant ?
« Travailler plus et parler moins » est une vertu dans la culture traditionnelle chinoise. Cependant, dans la culture française, les critiques, les commentaires envers autrui sont considérés comme une façon de s’améliorer. Parfois, ceux qui sont les plus pointilleux sont ceux qui n’ont pas la maîtrise pratique. C’est le choc de culture le plus violent que j’ai rencontré dans mon travail de coordination.

Selon vous, quels sont les points clés pour promouvoir la réforme du marché de l’énergie et la mise en place de solutions innovantes ? Dans quels domaines vont se concentrer vos travaux de recherche par la suite ?
Améliorer l’efficacité énergétique est un point clé pour l’utilisation de l’énergie. Jusqu’à présent, plus de la moitié de l’énergie est perdue durant le processus de la transformation énergétique. Le clé pour promouvoir la réforme du marché et la mise en place des solutions innovantes est d’augmenter l’efficacité l’énergétique dans le secteur minier, l’efficacité de la collecte, le transport, le stockage, la production et l’utilisation. D’ailleurs, il est nécessaire de diminuer la consommation d’énergie et de développer les énergies renouvelables.

Un grand consommateur d’énergie comme la Chine, utilise aujourd’hui les charbons pour répondre à ses besoins énergétiques. Quels sont les défis dans ce domaine pour les prochaines années ?
En Chine, les habitants sont en train de changer leurs modes de consommation énergétique. La construction des villes utilise le gaz naturel pour une meilleure performance énergétique des bâtiments. Parallèlement, l’énergie solaire, éolienne, géothermique, biomasse et autres sources d’énergie renouvelables sont également développées activement.

Pensez-vous que la France dans quelques années peut réduire sa dépendance à l’énergie nucléaire, et utiliser plus d’énergies renouvelables ?
Il faut poser la question au gouvernement français, parce que, la politique du gouvernement est primordiale. Cela est possible si l’État est déterminé et majore ses investissements pour le développement des énergies renouvelables.

Partage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>