LI Huan 李洹 Co-fondateur de Viaduc Chine

LI Huan 李洹 <span>Co-fondateur de Viaduc Chine</span>

Investir en France c’est s’assurer d’avoir un accès à 60 millions de consommateurs, à une structure industrielle à haute valeur ajoutée et à un réseau logistique développé.

LI Huan 李洹 Co-fondateur de Viaduc Chine

Viaduc Chineest co-fondateur de Viaduc Chine. Précédemment Directeur des opérations de Comex Holdings (Chine), et responsable Chine pour l’Agence pour la Promotion Internationale de Lille Métropole où il a conseillé et accompagné de nombreuses entreprises et organismes publics dans les affaires avec la Chine.
Reconnu en Chine pour ses implications dans les échanges sino-européens, il a été invité d’honneur du gouvernement chinois parmi les 100 chinois éminents d’outre-mer à l’inauguration des JO et nommé relayeur de la torche olympique en 2008, membre de la délégation nationale de la Chine à l’inauguration de l’Année Sino-Européenne de la Jeunesse à la Commission Européenne en 2011.


www.viaduc-chine.com

Portrait

1 Quel est votre premier souvenir de la France ? Les immeubles ne sont pas grands, mais ils sont beaux.
2 Une chose qu’il faut faire en France Dans un après-midi ensoleillé, prendre un café sur une terrasse qui se situe sur la place
3 Si vous deviez conseiller une ville à visiter absolument ce serait… Lille
4 Quel est l’endroit que vous ne connaissez pas encore mais que vous voudriez découvrir ? Bretagne
5 Quel est le plus beau monument de France ? La Basilique du Sacré Cœur
6 Quelle chose vous manque le plus quand vous êtes en France ? La viande « rouge » grillée faite par mon père
7 Quel est le plat qui vous a le plus marqué en France ? Le tartare de bœuf
8 La boisson que vous préférez en France ? Un espresso
9 Pour vous, la plus grande différence entre les Chinois et les Français est… La vie privée et le travail sont clairement séparés
10 Et la plus grande affinité entre les Chinois et les Français est… La gastronomie
11 Ce qui vous a étonné le plus en France ? Même dans une petite village, il y a une église
12 Un préjugé écarté après votre passage en France Je croyais que la France est plus romantique que la Chine avant de venir en France. Cependant quand je racontais les histoires tel que La Romance de Liang Shanbo et Zhu Yingtai ou L’Histoire du pavillon d’Occident, les jeunes français ont trouvé que la Chine est plus romatique
13 Le symbole de la France est… Le chevalier
14 Si un mot devait définir la France ce serait… Le talent

Interview

D’où vient l’idée de fonder Viaduc Chine ? Quel est le profil de votre clientèle ?
Au collège déjà, j’ai vu le potentiel des échanges commerciaux entre la France et La Chine. J’ai donc toujours orienté mes études et ma carrière dans ce domaine. Pendant plusieurs années j’ai accumulé les expériences internationales et je me suis constitué un réseau socio-économique franco-chinois. Après avoir vu et expérimenté les difficultés générées lors du développement des échanges économiques entre les deux pays, j’ai co-fondé Viaduc Chine dans le but de fournir des conseils et des services pour les entreprises françaises en Chine et pour les entreprises chinoises en France.
Ma clientèle regroupe les entreprises, les institutions économiques, les instances locales et même les gouvernements des deux pays.

Pourquoi est-il si important d’accompagner les entrepreneurs français qui veulent tenter l’aventure en Chine ?
Les marchés chinois et français attirent beaucoup de sociétés des deux pays. Cependant, en raison de l’écart culturel qui nous sépare, de nombreux entrepreneurs ont du mal à mettre en place des échanges commerciaux. Les grandes difficultés auxquelles ils sont confrontés sont les suivantes :
Des habitudes de consommation différentes, des réseaux sociaux inconnus, des moyens d’action variés et des modes de commerce divers.
Nous avons donc créé Viaduc Chine pour répondre aux difficultés des entreprises à trouver des produits qui peuvent satisfaire leur marché, pour les aider à trouver des solutions marketing, pour développer les relations entre les médias et les instances gouvernementales. Notre motivation est de fonder des relations de confiance entre les différents partenaires.
Pour cela nous nous appuyons sur notre expérience professionnelle et notre réseau commercial qui sont les garanties d’un service efficace et de bonne qualité.

Les investisseurs chinois sont-ils tentés à leur tour par la France ? Quels sont les atouts de la France pour les entreprises chinoises ?
Bien sûr. Les relations diplomatiques entre nos deux pays sont bonnes et le marché est juridiquement réglé.
Investir en France c’est s’assurer d’avoir un accès à 60 millions de consommateurs, à une structure industrielle à haute valeur ajoutée et à un réseau logistique développé. C’est aussi un accès au marché européen sans barrière douanière et où les politiques sont favorables à la recherche scientifique.
Enfin, en matière de ressources humaines, les personnes y sont bien formées, les étudiants étrangers y sont de plus en plus nombreux et donc la possibilité d’accéder à plusieurs langues et plusieurs cultures s’en trouve facilitée.
Cela explique pourquoi les entreprises chinoises ont tout intérêt à entrer sur le marché européen.

Quelle est l’évolution des investissements chinois en France ? Sommes-nous bien positionnés par rapport aux autres pays européens ?
On assiste à un changement. Il y a un très bon potentiel pour les investissements chinois en France.
Si les investisseurs étaient auparavant des grandes entreprises, on voit aujourd’hui de plus en plus de PME investir en France.
Les modes d’investissement sont plus variés qu’avant où nous étions sur le modèle “vente / logistique”. Dorénavant les investisseurs se positionnent sur le secteur de la recherche et sur celui de la production de services. La communication et la publicité sont aussi des secteurs qui se développent.
L’unicité de sa langue, le support national et la culture très variée sont des atouts majeurs pour la France. Si la rigidité du droit du travail français, les tensions entre employeurs et employés dans les grandes entreprises et les taxes lourdes peuvent poser problèmes pour les investisseurs chinois, cela ne remet pas en cause l’attractivité de la France pour ces derniers.
La France va résoudre ces obstacles avec créativité.

D’un point de vue culturel, quels sont les sujets sur lesquels les Chinois et les Français se retrouvent ?
Nous sommes deux peuples créatifs et en même temps nous manquons tous deux de discipline. Nous avons une histoire magnifique qui a beaucoup influencé le développement humain.
Nous avons un beau futur ensemble.
En coopérant, l’avenir de la France, de la Chine, et pourquoi pas de l’Homme, n’en sera que plus brillant.

Partage

1 comment

  1. Pingback: Huan LI, fondateur de Viaduc Chine répertorié dans le site « 50 ans 50 portraits » | Viaduc Chine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>