Jacques van Minden Président du Cercle Franco-Chinois

Jacques van Minden <span> Président du Cercle Franco-Chinois</span>

C’est le général de Gaulle qui a réellement fait progresser les relations entre la Chine et la France.

Jacques van Minden Président du Cercle Franco-Chinois

Cercle Franco Chinoisest le dynamique Président du Cercle Franco Chinois. À 84 ans il détient sans doute le record du monde des voyages en Chine (plus de 230 à ce jour tout de même !) et il en a visité toutes les provinces. Spécialiste de l’amitié sino-française, il est convié régulièrement pour la signature de contrats, de projets de coopération économique ou culturelle, de relations diplomatiques entre les deux pays. Ami personnel de Deng Xiaoping, il a découvert la Chine pour la première fois en 1956. C’est donc un grand témoin de l’évolution de ce pays que nous accueillons.


@CFCJVM cerclefrancochinois.com Livre : Ma Longue Marche en Chine

Portrait

1 Quel est votre premier souvenir de la Chine ? Les odeurs
2 Une chose qu’il faut faire en Chine Sourire
3 Si vous deviez conseiller une ville à visiter absolument ce serait… Tianjin
4 Quel est l’endroit que vous ne connaissez pas encore mais que vous voudriez découvrir ? Aucun
5 Quel est le plus beau monument de Chine ? La Grande Muraille
6 Quelle chose vous manque le plus quand vous êtes en Chine&#160? Un steack frite
7 Quel est le plat qui vous a le plus marqué en Chine ? Canard laqué
8 La boisson que vous préférez en Chine ? Le thé
9 Pour vous, la plus grande différence entre les Chinois et les Français est… Garder son calme
10 Et la plus grande affinité entre les Chinois et les Français est… La nourriture
11 Ce qui vous a étonné le plus en Chine ? Les minorités ethniques
12 Un préjugé écarté après votre passage en Chine Le péril jaune
13 Le symbole de la Chine est… L’empire céleste
14 Si un mot devait définir la Chine ce serait… Grandiose


Interview

Vous avez une relation plus longue avec la Chine que le cinquantenaire que nous fêtons cette année. 58 ans se sont écoulés depuis votre premier voyage. Comment vous représentiez-vous la Chine avant d’y aller ? Pourquoi avez-vous commencé votre relation avec la Chine ? Aujourd’hui, quelle est votre motivation à y retourner ?

Je n’avais aucune idée de ce qu’était la Chine avant mon premier voyage.
J’y suis allé comme cadre de la société JAVA PACIFIC accompagnant le Président P.K. LIEM pour la Foire de Canton. Je retourne régulièrement en ma qualité de Président de Cercle Franco-Chinois.

4 présidents chinois ont passé pour Lyon en voyage officiel. Pourquoi cette ville est un endroit aussi precieux pour les Chinois ? Est-il pour son relation avec la route de la soie ? Pour sa relation avec Deng Xiaoping et l’institut franco-chinois ? Pensez-vous que l’effet que Deng Xiaoping parlait courament la langue française a joué son rôle dans les relations franco-chinoises ou il aurait pu faire plus pour entretenir ce partenariat entre les deux pays ?
Lyon est la ville ou l’on a ouvert le premier Institut Franco-Chinois. C’est dans le cadre d’un accord entre les deux pays “ouvriers-étudiants” que les premiers chinois sont arrivés au Fort Saint Irénée, siège de l’institut. ZHOU ENLA I- DENG XIAOPING – SHEN YI y sont arrivés en 1921.
De plus Lyon est considéré comme le but final de la “route de la soie” étant spécialisée dans cette matière avec ses ouvriers qualifiés, les “canuts”.
DENG XIAOPING parlait mal le français mais il a été heureux de reprendre en conversant avec moi.
C’est le général de Gaulle qui a réellement fait progresser les relations entre la Chine et la France.

Jacques van Minden et l'ambassadeur de France en Chine, Sylvie Bermann

Jacques van Minden et l’ambassadeur de France en Chine, Sylvie Bermann

Vous êtes le fondateur et président du Cercle Franco-Chinois. Rappelez-nous les missions premières de cette association. Quelle est l’étendue de son réseau ? Quelles concrétisations ont vu le jour grâce au Cercle Franco Chinois ? Quelles sont les participations dont vous êtes le plus fier ?
Le CERCLE FRANCO-CHINOIS est une association “Loi de 1901″ dont le but n’est pas lucratif et qui ne fonctionne qu’avec ses adhérents. C’est sur le conseil de DENG XIAOPING et d’Alain PEYREFITTE que j’ai créé cette association pour servir de passerelle entre les entreprises des deux pays.
Nous sommes des facilitateurs et bien que notre but principal est d’aider les PME, nous sommes à l’initiative des réalisations telles que l’aérospatiale (Airbus), du nucléaire (centrale de Daya Bay) signée par Edith Cresson, qui ne sont pas des PME.
Notre réseau chinois est très important et couvre la majorité des Provinces. En France nous sommes en contact étroit avec la CGPME notamment.

Vous assistez à des nombreuses commemorations en Chine et en France pour ce cinquantenaire. Pourquoi est-ce si important pour vous de fêter cet evenement ? Quel est selon vous le symbole fort de ce cinquantenaire ? Est-ce que l’avenir des relations franco-chinoises est réduit à un partenariat économique ?

Si nous savons bien nous y prendre, il y a beaucoup plus à faire avec la Chine qu’un simple partenariat économique. Nous avons beaucoup d’affinités en commun et c’est sur ces dernières qu’il faut porter nos efforts.

Partage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>