Anne Laure MONFRET Consultante en management

Anne Laure MONFRET <span>Consultante en management</span>

Il y a dans ce pays et ses habitants une certaine émotion retenue à laquelle j’ai été sensible.

Anne Laure MONFRET Consultante en management

est consultante formatrice en management interculturel. Le reste de son temps est consacré à l’écriture et la musique. En 2010 elle a sorti son livre « Comment ne pas faire perdre la face à un Chinois ». Elle a pour objectif d’aider ceux qui sont en contact régulier avec les Chinois à mieux communiquer avec eux. Apres avoir vécu pendant 8 ans à Shanghai, elle réside actuellement à Lyon.


www.chinaoutsidethebox.com

Portrait

1 Quel est votre premier souvenir de la Chine ? Traverser la rue
2 Une chose qu’il faut faire en Chine Un massage des pieds
3 Si vous deviez conseiller une ville à visiter absolument ce serait… Shanghai
4 Quel est l’endroit que vous ne connaissez pas encore mais que vous voudriez découvrir ? Les montagnes du Yunnan
5 Quel est le plus beau monument de Chine ? Le centre national des arts du spectacle de Pékin
6 Quelle chose vous manque le plus quand vous êtes en Chine ? Pas grand chose
7 Quel est le plat qui vous a le plus marqué en Chine ? Les raviolis shanghaiens
8 La boisson que vous préférez en Chine ? Le Ke Kou Ke le
9 Ce qui vous a étonné le plus en Chine ? L’immensité des paysages naturels
10 Pour vous, la plus grande difference entre les Chinois et les Français est… L’attitude face au changement
11 Et la plus grande affinité entre les Chinois et les Français est….. La même passion pour la nourriture
12 Un préjugé écarté après votre passage en Chine Ils ne sont pas froids
13 Le symbole de la Chine est… Le bambou
14 Si un mot devait définir la Chine ce serait… Emotion


Interview

Quand on parle du concept de face, on l’entend surtout dans le domaine des affaires, or votre livre aborde aussi ce thème dans le cadre de la vie quotidienne. Pouvez-vous nous citer quelques exemples de ce qu’il ne faudrait pas faire au quotidien ?

Le concept de face est omniprésent en Chine. On le retrouve partout, à tous les niveaux, dans toutes les relations, aussi bien professionnelles que privées. Il était donc logique que je déborde sur le cadre privé, d’autant plus qu’en Chine, vie privée et professionnelle ont tendance à s’entremêler.

Voici quelques exemples d’impairs fréquents à éviter au quotidien : oublier de rendre la pareille après que quelqu’un vous ait offert un cadeau, invité au restaurant ou rendu un service, c’est-à-dire donné de la face ; utiliser l’humour ironique, car qui dit ironie dit risque que cela soit pris au premier degré comme une critique, et qui dit critique, dit perte de face ; ne pas prendre le temps de bien accueillir un hôte chinois. En Chine, c’est important de bien recevoir son invité, et si vous ne le faites pas, vous lui faites perdre la face et vous perdez la face vous-même.

Et vous est-il déjà arrivé de faire perdre la face à un Chinois, comment s’en sort on dans ces cas là?

Oui, évidemment ! Et il m’arrivera encore de commettre des impairs. Récemment, j’ai fait perdre la face à ma professeure de chinois. A plusieurs reprises, j’ai appelé l’organisme de formation pour annuler la leçon à la dernière minute. Elle s’est sentie non respectée vis-à-vis de ses collègues. Plutôt que d’insister en disant que j’étais désolée, ce qui n’aurait fait que remuer le couteau dans la plaie, je l’ai mise en contact avec une agence de traducteurs qui recherchait justement une traductrice en mandarin. Lui offrir cette mission – une manière de lui redonner de la face – valait bien plus qu’un million de « je suis désolée ». Malgré tout, dans des situations plus sérieuses ou diplomatiques de perte de face, des excuses sont généralement nécessaires. Mais alors, elles doivent être faites en bonne et due forme, c’est-à-dire de manière formelle et publique.

Vous avez passé 8 ans en Chine et vous y retournez de temps en temps. Qu’est ce qui fait qu’une Française, dont la Culture est très différente, si on s’en tient à la lecture de votre livre par exemple, est aussi fascinée pour ce pays ?

Oui, j’y retourne régulièrement pour animer des conférences auprès de Chambres de Commerce et d’écoles internationales ainsi que pour des recherches pour un nouveau livre. La Chine ne m’a pas conquise, mais elle m’a tout doucement apprivoisée. J’ai trouvé chez les Chinois beaucoup de tolérance, de curiosité, d’énergie et d’attention à l’autre. Il y a dans ce pays et ses habitants une certaine émotion retenue à laquelle j’ai été sensible.

Anne Laure entourée par sa passion

Anne Laure entourée par sa passion

Pensez-vous que la jeune génération soit autant imprégnée par la Culture de leurs parents? Le concept de face par exemple, est-il toujours autant présent ?

Le concept de face est intimement lié à la culture chinoise, et en ce sens, n’est pas prêt de disparaître, même au sein de la jeune génération. Pour autant, on peut noter une évolution parmi les jeunes. Ils semblent accorder moins d’importance à certaines coutumes, comme par exemple l’échange des cadeaux et les rites protocolaires lors des banquets. Ils ont aussi tendance à être plus directs dans leur communication, surtout ceux qui ont étudié à l’étranger ou qui travaillent pour des entreprises occidentales. Néanmoins, ils restent très attachés à la face dans ses autres aspects, notamment, le respect de la hiérarchie et l’importance de l’image et du regard des autres.

Partage

2 comments

  1. Pingback: Interview d'Anne-Laure Monfret, auteur du livre "Réussir ses négociations avec les Chinois" - Marketing Chine | Marketing Chine

  2. Bertin

    Tu n’as pas 50 ans!
    Même pas 48, il me semble en août prochain
    En tout cas bravo pour ton expérience chinoise et ton sourire toujours aussi coquin et énigmatique

    Plein de bisous de colombes
    Caroline

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>